Comment sceller un portillon de jardin : les étapes à suivre pour une installation réussie

Avec le bel automne qui s’installe aujourd’hui, la plupart des gens en profitent pour sceller leurs portillons de jardin. Vous êtes-vous déjà demandé comment vous y prendre ? Pas de panique, nous vous avons préparé un guide étape par étape pour vous assurer une installation réussie.

Qu’est-ce qu’il faut savoir avant de sceller un portillon de jardin ?

Lorsque vous cherchez à installer un portillon de jardin, il est important de comprendre les différents types de produits disponibles. Vous pouvez choisir un modèle en bois, un modèle en fer, ou encore un modèle en matériau PVC. Il est également important de prendre le temps de bien réfléchir aux matériaux dont vous aurez besoin pour sceller le portillon. Les outils et matériaux nécessaires dépendent du type et du modèle du portillon.

Préparation du site d’installation

Le choix des emplacements appropriés pour les poteaux du portillon est une étape importante à prendre en compte avant de procéder au travail. Afin de garantir l’équilibre et la sécurité du portillon, il est nécessaire de disposer les poteaux suffisamment espacés et à un niveau inaltérable. Après avoir choisi l’emplacement des poteaux, mesurez la distance entre eux avec précision et tracez leur position sur le sol à l’aide d’un cordeau et d’un crayon.

Pose et fixation du portillon

Une fois que les poteaux sont correctement positionnés, vous devrez suivre les instructions du fabricant pour installer le support . Les supports sont fixés au sol en creusant des trous, en y versant du béton, ou bien directement sur des pilier. Les supports sont généralement en métal, en bois, en briques ou en PVC. Vous devrez ensuite fixer solidement les montants au support à l’aide des vis adéquates. Une fois le portillon et ses supports installés, vous pourrez visser soigneusement le panneau supérieur, inférieur et latéral aux montants pour maintenir le vantail fermement.

Finitions supplémentaires

Si nécessaire, remblayer autour des fondations et une isolation adéquate pour prolonger la durabilité et la solidité du portillon. Si votre portillon est composé de bois, pensez également à le peindre ou à le vernir. Autrement, si vous avez choisi un modèle en métal, assurez-vous d’en prendre soin régulièrement avec une cire pour éviter la rouille.

Conclusion

Sceller un portillon de jardin n’est pas une tâche difficile. Qu’il s’agisse d’un modèle en bois, en PVC ou en fer, il vous faudra effectuer un certain nombre d’étapes : choix du produit, préparation adéquate de l’emplacement à l’aide de matériaux appropriés et trouver le bon emplacement de fixation. Une fois le portillon installé, vous devrez peut être effectuer des finitions supplémentaires pour une finition esthétique parfaite comme peindre ou vernir le portillon. Si vous ne vous sentez pas à l’aise pour réaliser cette tâche, n’hésitez pas à demander l’aide d’un professionnel.

Votez pour ce post
Retour haut de page