Stationnement devant un portillon : le droit de la voirie et les règles à connaître

Aujourd’hui, face à la question de savoir si l’on peut se garer devant un portillon, il est essentiel de parfaitement connaître le droit de la voirie et les règles en vigueur. Découvrez tous ce qu’il faut savoir pour stationner devant un portillon sans risquer des ennuis avec la police ou les voisins !

Peut-on se garer devant un portillon ?

Un portillon est une petite entrée ou porte carrossable ouverte entre deux bâtiments ou maisons, qui permet à un véhicule d’entrer et de sortir. Il peut également être utilisé pour donner accès à un jardin, terrasse ou pour le stationnement d’un bateau. Les portillons sont souvent considérés comme des entrées privées, mais cette question nécessite une analyse plus approfondie pour comprendre le droit applicables.

Qu’est-ce qu’un portillon et à quoi sert-il ?

Un portillon est un espace conçu pour le passage d’un véhicule, que ce soit une voiture, un camion ou autre. Ils sont généralement équipés d’une petite clôture ou d’un portail adjacent et sont utilisés pour fournir un accès à une maison, un garage, un bâtiment ou tout autre type d’espace privé. Les portillons peuvent être des entrées carrossables, c’est-à-dire des endroits où l’on peut se garer, ou des espaces réservés exclusivement à l’entrée et à la sortie.

Est-ce que le stationnement est autorisé par la loi ?

Le droit applicable au stationnement devant les portillons dépend du code de la route et des règles de circulation publique. Le code de la route R417 établit les règles applicables en matière de stationnement sur une voie publique : vous ne pouvez pas stationner sur une trottoir public ou même sur un parking public sans autorisation. Dans certains cas, il est possible de se garer devant un portillon, à condition que la voie publique soit assez large pour que votre véhicule ne gêne pas la circulation et que ce ne soit pas interdit par les règles de circulation en vigueur.

Le droit des propriétaires du voisinage sur leur terrain privé : peut on se garer devant un portillon qui n’appartient pas à soi ?

Même s’il s’agit d’une voie publique, il est possible que le propriétaire du portillon ou du voisin requiert un traitement spécial pour le stationnement devant son domicile. Dans certains cas, la route peut être une route privée, ce qui signifie qu’elle est exclusivement destinée aux riverains. Dans ce cas, l’accès à cette route est réservé aux propriétaires et à leurs proches invités. Il est donc préférable de demander l’autorisation au propriétaire avant de se garer devant un portillon qui n’est pas le vôtre.

Lorsque vous êtes invité chez quelqu’un: pouvez vous vous garez devant son portail ?

Oui, si la route où se trouve le portillon est exclusivement réservée aux riverains et que ce n’est pas interdit par le code de la route. Si c’est le cas, vous pouvez vous garer sur cette voie si le propriétaire est d’accord. Cependant, il peut y avoir des interdictions ou des arrêts de stationnement en place, alors assurez-vous bien de vérifier que votre véhicule ne sera pas en infraction avec eux.

Quelles sont les conséquences si je me gare illégalement devant un portail ?

Si vous ne respectez pas les règles du code de la route et que vous vous garez devant un portillon, vous pourriez être passible d’une amende. De plus, si votre stationnement bloque une entrée, une sortie ou une voie publique, vous pourriez être arrêté et verbalisé par la police.

Conclusion

Se garer devant un portillon peut enfreindre le droit applicables selon la nature de l’espace et les règles de circulation. Il est donc important de vérifier le code de la route et les règles locales avant de vous garer devant un portillon et de demander l’autorisation au propriétaire du lieu si nécessaire. Enfin, restez vigilant car les infractions au code de la route peuvent entraîner des sanctions pénales.

Votez pour ce post
Retour haut de page